Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi Cirad

Agronome des systèmes irrigués en transition agroécologique F-H


Détail de l'offre

Contexte

Département / Unité (affectation future)

Le Cirad (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement) produit et transmet de nouvelles connaissances pour accompagner l'innovation et le développement agricole dans les pays du Sud avec ses partenaires.

Il a pour objectif prioritaire de bâtir une agriculture durable des régions tropicales et méditerranéennes, adaptée aux changements climatiques, capable de nourrir 10 milliards d'êtres humains en 2050, tout en préservant l'environnement.  

Référence

P-ES-GEAU-2021-01-CDI-4505  

Date de fin de diffusion

18/03/2021

Description de la future affectation

Domaine

Science - Sciences agronomiques

Type de contrat

CDI

Intitulé

Agronome des systèmes irrigués en transition agroécologique F-H

Date de début

01/06/2021

Description du poste / de la mission

L'irrigation représente 70% de l'eau consommée dans le monde et est au cœur des enjeux et des stratégies d'adaptation au changement climatique. Pour autant, la place de l'irrigation dans la transition agro-écologique a peu été étudié, et les pratiques agro-écologiques étudiées ont jusqu'à présent peu concerné les territoires irrigués, notamment en milieux arides et semi-arides (oasis, périmètres irrigués).

Dans un cadre interdisciplinaire, vous contribuerez à la production :
• de connaissances actionnables,
• de méthodologies et d'outils opérationnels pour l'exploration de pratiques agroécologiques existantes et nouvelles dans les systèmes irrigués ;
• d'un référentiel scientifique de ces pratiques permettant de qualifier les adaptations nécessaires des systèmes irrigués ;
• d'analyses d'impacts environnementaux des systèmes irrigués ;
• de ressources (représentations, indicateurs, modèles…) pour les acteurs et opérateurs de ces systèmes, visant à documenter leurs prises de décision.

Vous accompagnerez les agriculteurs et gestionnaires dans la mise en place de solutions agro-écologiques à l'échelle des parcelles, des exploitations et des territoires.
La prise en compte de la circularité de l'eau dans ces territoires sera essentielle pour concevoir, simuler, expérimenter et évaluer ces solutions. En particulier, quelles sont les pratiques susceptibles d'améliorer l'efficience de l'eau tout en préservant l'intégrité des écosystèmes qui en dépendent dans des contextes de forte contrainte sur cette ressource ?

Ces interventions s'inscriront dans une logique multi scalaire et multicritère :
1/ de contrôle quantitatif et qualitatif (réutilisation éventuelle) des flux hydriques, et de production de services environnementaux ;
2/ d'évaluation des impacts environnementaux à l'échelle de systèmes de culture, d'exploitations, de territoires ;
2/ de maintien des productions et productivités agricoles des territoires.

La pertinence de ces pratiques sera évaluée en tenant compte de la variabilité hydro-climatique actuelle et projetée, et des risques associés, dans un but d'aide à la décision, de support à la discussion entre acteurs et de formation initiale et continue.

Les recherches devront être menées sur le terrain, en partenariat avec les acteurs, usagers et gestionnaires de l'eau. Il s'agira essentiellement d'identifier des pratiques d'intensification écologique adaptées aux milieux (entretiens, terrain), de les améliorer par de la co-conception, d'en comprendre les processus (expérimentations, évaluation et modélisation), et d'évaluer les impacts à différentes échelles pour produire des informations utiles aux différents acteurs et au dialogue entre eux.

Profil souhaité

Doctorat en agronomie, avec spécialisation en agroécologie des systèmes irrigués.
Expérience de développement : Accompagnement des acteurs dans la mise en place de nouvelles techniques – co-conception participative de solutions agro-écologiques pour une meilleure gestion combinée de l'eau, de la production agricole et des externalités environnementales négatives (polluants, GES) ; expérience appréciée en traque aux innovations, analyse de pratique.
De préférence, une expérience au Sud en partenariat avec les acteurs de terrain.
Expérience et aptitude à répondre aux sollicitations provenant des bailleurs et des bureaux d'études pour des expertises, le montage de projets.
Expérience en conduite d'enquêtes et d'entretiens de terrains individuels et collectifs.
Expérience en formation initiale (si possible en pédagogie inversée) ou continue.
Capacité à s'adapter à des situations culturelles variées.
Autonomie, capacité d'adaptation et goût du travail en équipe.
Aptitude à communiquer, à travailler en équipes pluridisciplinaires.
Maîtrise de la langue française et anglaise (parlé et écrit, rédaction d'articles scientifiques).

Après une période d'intégration de quelques mois sur le site de Montpellier, vous serez affecté.e en expatriation au Maghreb.

Contraintes du poste

Travail sur écran supérieur à 4 h.

Poste ouvert aux

Cadre

Salaire base France, hors indemnités d'expatriation le cas échéant

27-37 K€

Localisation du poste

Localisation du poste

France

Précision sur la localisation (DR, ville)

Montpellier puis Maghreb

Description complémentaire de la future affectation

Lieu de rattachement

Métropole

Demandeur

Renseignements sur le poste - Prénom

Caroline

Renseignements sur le poste - Nom

LEJARS

Renseignements sur le poste - Email

caroline.lejars@cirad.fr